Pour démarrer la nouvelle saison en trombe et garantir sa pérennité, Richemont a redéployé ses compétences et racheté le groupe . Bref, après le rachat par LVMH de la marque Hublot, l’activité économique horlogère ressemble de plus en plus à un véritable mercato.

Le mercato de l’horlogerie

Les fans de football définissent le mercato comme la période au cours de laquelle les équipes de football recrutent de nouveaux éléments pour débuter une nouvelle saison sportive. Il s’agit de trouver la perle rare, des joueurs solides, capables de soutenir la défense ou au contraire de percer le rideau adverse.

L’horlogerie a traversé une période forte croissance depuis le début des années 2000, reléguant la crise causée par le quartz au rang de simple et mauvais souvenir. Après l’explosion des ventes, tant en volume qu’en valeur, il s’agit désormais d’adopter un rythme de croisière pour éviter toute dégringolade. Dorénavant, la priorité est claire: les manufactures ont besoin de satisfaire toutes les commandes dans un délai qu’elles souhaitent le plus rapide possible.

Déçu d’avoir manqué l’opportunité de rachat de la marque Hublot, au détriment de LVMH, le groupe Richemont ne pouvait rester sur cette anicroche et se devait de riposter. C’est chose faite depuis quelques jours puisque la holding luxembourgeoise a annoncé le rachat de Roger Dubuis, grâce à la vente de ses parts de la marque British American Tobacco.

Pourquoi Richemont a acquis Roger Dubuis?

Le 11 août dernier, Richemont a acheté 60% des parts du groupe Roger Dubuis, auprès du CEO et créateur de la marque, Carlos Dias. Grâce à cette transaction, Roger Dubuis pourra bénéficier du réseau de distribution du groupe Richemont, et ainsi améliorer le niveau de ses activités au niveau international.  De plus, l’intégration de Dubuis dans le giron du groupe Richemont permettra à cette société de 450 employés d’augmenter sa capacité de production. Carlos Dias ne dirigera désormais plus la marque qu’il a créé en 1995.

Du point de vu de l’acheteur, les bénéfices de l’opération sont d’une toute autre échelle. Elle permettra au groupe de consolider ses atouts, élargissant ainsi sa gamme jugée trop classique par certains. Roger Dubuis présente de nombreux avantages pour Richemont. La société basée à Meyrin, près de Genève,est en effet totalement intégrée, ce qui signifie qu’elle fabrique elle-même tout ses composants (production verticale). Bref, c’est une véritable manufacture. Roger Dubuis sera donc utile aux autres marques du groupe Richemont, et en particulier à Cartier (C’est Roger Dubuis qui a conçu la Ballon Bleu Tourbillon pour Cartier), qui pourront désormais s’approvisionner en ébauches à Meyrin sans payer le prix fort.Dernier avantage, et non des moindres, les calibres de la manufacture Roger Dubuis sont déjà estampillés poinçon de Genève…

En somme, la nouvelle recrue de Richemont risque fort de tirer les bénéfices du groupe à la hausse pour le championnat 2008-09, et même de devenir un acteur privilégié de la bonne santé du groupe. Bref, un mercato réussi pour Richemont!

Le portefeuille horloger du groupe Richemont

Le groupe Richemont fait partie des trois géants de l’horlogerie avec LVMH et le Swatch Group, grâce à un portefeuille de marques prestigieuses. Richemont détient en effet les maisons A. Lange & Söhne, Baume & Mercier, Cartier, IWC, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Officine Panerai, Piaget, Vacheron Constantin et dorénavant Roger Dubuis.

Tags: